parallax background

3 jours de stage chez Irène Grosjean

Peshwari curry
Recette de Peshwari curry
4 mars 2019
semi légumes finies
Faire ses semis de légumes
1 avril 2019

"Je suis venue au monde pour faire chier le monde"

T ant sont les mots de cette petite dame, qui finalement est très grande. Elle a 89 ans, elle tient debout toute la journée et se fait une séance de trampoline pendant la pause de déjeuner. Pas de trous de mémoire, des lunettes que pour lire du texte petit, pas de maux de hanche/jambes/tête, bref, Irène Grosjean est en pleine forme ! 

J'avais beaucoup entendu parler d'Irène Grosjean, on m'a souvent demandée si j'avais déjà fait un stage avec elle, et enfin j'ai eu l'occasion. Je dis "enfin" car j'ai essayé d'avoir une place pendant un an, à chaque fois j'ai raté l'inscription à ses stages, qui sont pleins même avant d'être publiés sur son site. Donc si vous souhaitez faire un stage avec elle, prenez vous y tôt.



Pour revenir à ma citation d'introduction, ce que veut dire Irène c'est que notre santé passe par l'alimentation.

Qui doit être vivante selon elle, donc crue. Jambon cru ou lait cru NON inclut. Elle recommande une alimentation à base de fruits (à manger toute la journée selon la faim), légumes, légumineuses germées, graines et oléagineux activés (c’est-à-dire trempé dans l'eau pendant 1 nuit) voire germés. Des aromates en abondance, des huiles essentielles et des hydrolats pour nous rendre plus tonique le matin et la journée ou nous calmer le soir. Elle exclut certains groupes d'aliments de son alimentation :

  • Les produits d'origine animale, parce que selon elle ces aliments acidifient le corps et seraient à l'origine des maladies graves et douloureuses. On a mal quelque part, on serait alors trop acidifiés et on doit nettoyer le corps pour faire disparaître la douleur. Comment peut on désacidifier ? Déjà, en nettoyant, avec des purges, puis en adoptant une alimentation non acide. Végétale donc, et aussi sans café, thé, chocolat, alcool ou tout autre excitant qui eux sont acidifiant aussi.
  • Les sucres lents, donc les céréales ou féculents cuits. Plus de pâtes, de pain, de riz, de pommes de terre (ces derniers seulement en jus, en petite quantité). Si on les fait germer et qu'on les mâche extrêmement bien, cela passe, sinon, on oublie. Selon Irène, les sucres lents créent des viscosités, qui eux sont à la source de nos peurs, sentiments négatifs, cancers, asthmes, sinosites chroniques, etc. 

Comment se passe donc un stage chez Irène ?

Jour 1 :
On est accueilli le matin, dans le salon d'Irène (mais cela risque de changer très bientôt car les stages auront lieu dans un autre endroit, plus grand), autour de tables sur lesquels sont posés des grands bols de fruits. Devant nous, l'ilot central de la cuisine, où Jean-Charles, ancien élève d'Irène et naturopathe lui-même, nous fait des demonstrations de recettes qu'on va déguster à midi. Irène se balade avec un micro, pour qu'on l'entend bien (on est 25 quand même), fait des commentaires sur les recettes et met aussi sa main à la pâte pour la préparation. Je peux vous dire que cela met l'eau à la bouche de voir ces préparations pendant 2 heures ! A midi nous commençons avec l'apéro, des jus de légumes et des champignons marinés, c'est délicieux. Pour le déjeuner nous dégustons une salade de patate douce avec une crème de brocoli, un taboulé à base de chou fleur, des pleurottes aux aromates avec une sauce à l'ail, un "panaisotto", du panais coupé finement avec une sauce aux cèpes et en dessert : une crème non brûlée, mon dessert favori des trois jours. Pas de café après le repas, mais une infusion à la menthe, qui aide à stimuler la digestion. Après la pause de déjeuner, nous nous retrouvons dans une salle de conférence dans le musée des arômes, où Irène nous explique les raisons pourquoi selon elle il faut manger vivant : parce que nous retrouvons le max de vitamines et minéraux dans les aliments crus, et parce que les produits d'origine animale créent un milieu trop acide, et les féculents de la viscosités, les 2 sources de toutes les maladies que nous pourrions avoir.

Jour 2 :
Nous commençons la journée dehors dans le jardin d'Irène avec un mantra : Aujourd'hui est le premier des plus beaux jours qui m'attendent parce que chaque jour je vais de mieux en mieux sur tous les plans. A savoir que dans notre groupe nous avons des participants qui sont atteints de maladies graves comme le Parkinson et qui sont suivis par Irène pour retrouver la santé. Nous courons, nous sautons, nous accueillons ce beau jour avec de la joie. Puis suit un tour de câlin à tout le monde, une merveille pour commencer une journée. Il suit une nouvelle démonstration de recettes, cette fois ci nous découvrons les légumes lacto-fermentés, des pâtes à la courgette, une poivronade et un brownie cru avec une crème à l'orange en dessert. L'après midi nous parlons d'un sujet moins appétissant : la purge ! Irène nous donne des conseils quand et comment se purger pour nettoyer le corps soit des acide uriques, soit des viscosités, ou bien les 2 à la fois.

Jour 3:
La journée commence de nouveau avec le cercle bienveillant pour accueillir ce beau jour avec de la joie et gaieté. Ensuite, Jean-Charles nous montre comment faire des pizzas et crackers crus, de l'houmous cru, une salade d'algues, une salade grecque et une salade aux graines germées avec une sauce à l'avocat. En dessert: une glace à la banane et noisette, un pur délice. L'après-midi, nous pouvons poser nos questions à Irène puis nos sommes libérés en fin d'après-midi.


Même si on ne veut pas passer à une alimentation 100% crue, intégrer des aliments crues à tous les repas est déjà un premier pas.

 

Mon bilan :

J'ai déjà fait de la crusine pendant ma formation en Allemagne, donc je connais les techniques utilisées dans le cru. J'ai appris beaucoup de choses sur le plan théoriques et la santé par l'alimentation. Je ne connais aucune personne à son âge qui est aussi mobile et claire dans ses pensées qu'Irène. Je pense donc qu'il y a beaucoup de vrai dans ce qu'elle dit et les milliers de cas qu'elle a suivi avec succès le montrent aussi.

Mais est-ce que cette alimentation est pour moi ? Je ne pense pas. Je vais intégrer certains éléments dans mon mode de vie, et essayer de manger davantage vivant, certes.

     
  • Le petit déjeuner par exemple : du petit épeautre germé, avec un lait d'amande fait maison (il suffit de mixer quelques amandes avec de l'eau), des fruits, graines germées et des graines de chanvre.
  • Soit un déjeuner ou diner ou surtout cru. Pour les repas où je mange cuits et des féculents, je vais faire attention à intégrer plus d'éléments crus comme une salade ou justement des légumes lacto-fermentés.
  • Je vais aussi essayer d'enlever le café et le thé et de boire davantage de tisanes à la place. Le chocolat, je le garde ;)
  • Des jus de légumes : Irène recommande de ne pas boire les fruits en jus mais de les manger en entier. Par contre, boire 1 ou 2 jus de légumes par jour est très bien, car on a plus du mal à en manger assez et ils minéralisent le corps.
  •  

Hier, j'ai fait justement un jus "vide-frigo" avec : topinambour, chou fleur, carotte et citron vert. Il était très doux en goût, même haut frisé a aimé !   Vous avez envie d'essayer une recette crue très facile ?   J'en ai trois pour vous : 

  Puis, si vous avez envie de faire un stage avec Irène, vous trouvez toutes les infos ici : Irène Grosjean.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

35 + = 45