parallax background

Le rôle de la digestion en ayurvéda

épices ayurveda
Une introduction à l’Ayurvéda
31 octobre 2019

Parlons digestion !

L' ayurvéda considère la nutrition comme un remède et la base du bien-être. En mangeant selon son "dosha", on équilibre ses énergies et maintien sa santé. Avant de rentrer plus dans ce sujet, je voudrais vous expliquer d'abord d'autres termes très importants en ayurvéda, pour mieux comprendre l'importance de la digestion.

Les Dhatus

Les dhatus sont les tissus dont notre corps est composé. Ils soutiennent la structure et le bon fonctionnement du corps, et aident à maintenir une santé physique et mentale.
Dans une version très simplifiée, il existe 7 dhatus avec une fonction spécifique chacun :

  • Le plasma - alimentation
  • Le sang - circulation
  • Les muscles - mouvement
  • Le tissu adipeux - lubrification
  • Les os - support
  • La moelle osseuse - création de cellules sanguines
  • Les hormones sexuelles - reproduction
Les énergies portent les nutriments d'un tissu à l'autre, c'est un cercle éternel et ils se soutiennent tous entre eux. Les trois doshas régulent ces 7 tissus. En Ayurvéda, la santé mentale et physique est liée à l'energie circulant librement entre ces 7 tissus. Donc, s'il y a un blocage dans un des tissus et que l'énergie ne peut plus passer, nous tombons malade.

L'agni (le feu)

L'agni est une forme d'énergie. Il s'agit du feu biologique qui contrôle le métabolisme, la digestion et le système immunitaire. La digestion et le métabolisme jouent un rôle essentiel en ayurveda. Quand les 2 sont intacts, l'organisme est en bonne santé. S'il y a un "hick" dans le métabolisme, nous tombons malade. En Ayurvéda, TOUTES les maladies sont dues à un agni altéré ou perturbé.
Pour chaque transformation bio-chimique il y a un agni spécifique dans notre organisme. En tout, il existe 13 agnis : un agni général, le kayaagni; 5 agnis pour les 5 éléments puis 7 agnis pour les 7 tissus du corps (les dhatus).
L'agni le plus essentiel est le feu gastrique. Pourquoi ? Parce qu'on considère que tous les autres feus sont liés directement ou indirectement au bon fonctionnement de ce feu. Une bonne digestion permet au métabolisme de soustraire les nutriments pour les envoyer aux 7 tissus ensuite, puis d'éliminer les déchets. Si le métabolisme ne fonctionnent pas, nous ne sommes plus alimentés avec tous les nutriments dont nous avons besoin, et les déchets ne peuvent pas être évacués correctement.

L'agni peut être influencé par les 3 doshas également.

  • Le Vishamaagni (influencé par Vatha) : un agni irregulier. Par exemple, parfois nous pouvons digérer facilement un repas très lourd et d'autres fois un repas léger ne passe pas. La diarrhée et la constipation s'alternent.
  • Le Tikshaagni (influencé par Pitta) : Le feu digestive est très fort, même un repas très lourd est digéré rapidement. Cela peut induire une faim ou soif excessive et nous n'arrivons pas à absorber correctement les nutriments.
  • Le Mandaagni (influencé par Kapha) : Le feu est faible, notre digestion est lente, nous n'avons pas d'appétit.
  • Le Samaagni (les 3 doshas sont en balance) : Notre digestion est impeccable, cet agni est notre objectif.

L'Aama et l'Oja

Aama veut dire "Erreur dans le métabolisme". Tout malfonctionnement dans le metabolisme peut induire à des pathologies. Une faiblesse du feu biologique (agni) amène à des erreurs métaboliques. Cela cause des produits anormaux du métabolisme. On appelle ces produits "l'Aama". Ou, en autres mots : ce sont des aliments non digérés qui restent dans le corps et deviennent toxique.
Des symptômes de l'aama peuvent être :

  • Sinusite
  • Constipation, ballonnement, diarrhée
  • Fatigue
  • Indigestion
  • Peu d'appétit
  • Faiblesse générale
  • Sentiment de lourdeur
  • Sentiment de paresse
  • Salive excessive
On cure l'ama avec une méthode très simple : le jeune ! Droit à l'eau chaude, sinon c'est un jeune sec.

Dans le cas contraire, quand nous sommes en bonne santé et que les énergies peuvent circuler librement entre les 7 dhatus, nous atteignons l'Oja, ou un système immunitaire fort. Les signes pour l'Oja sont :

  • Mouvement facile du corps
  • L'odeur neutre de notre haleine et transpiration
  • Une tête légère, des pensées dégagées
  • Des selles régulières
  • On se sent reposé au reveil
  • On tombe rarement malade
  • Optimisme général, humeur positive
  • Teint claire
  • Une digestion régulière

Une bonne digestion est primordial pour être en bonne santé. Il y a des règles très simples à suivre, peu importe où on habite.

 

Quelques conseils pour bien manger

La Quantité

Selon Ayurvéda, il faut remplir son estomac à 2/3. Le troisième tiers est l'espace dont les trois doshas ont besoin pour circuler librement. Si nous mangeons trop, ce flux est dérangé ce qui mène à une digestion altérée et perturbée. Pour savoir la taille idéale de votre portion, regardez vos mains : Deux mains pleines sont la bonne taille. Un autre signe à observer sont les reflux : quand vous mangez, et vous sentez un reflux monter, c'est que vous avez assez mangé. Peu importe si votre assiette est encore pleine ou pas. Cette technique est connu aussi à l'Okinawa au Japon, sous le nom de Hara Hachi Bu ! Le Hara Hachi Bu contient aussi d'autres conseils, similaires qu'en Ayurvéda, comme l'activité physique et mentale et pas d'addiction (donc ni café, ni thé).

La Fréquence

Beaucoup de guides nutritionnels disent aujourd'hui que nous devrions manger des encas entre les repas pour éviter d'avoir trop faim une fois l'heure de manger arrivée. Notre corps stock l'énergie en sus après la digestion, et pendant les pauses entre les repas, il attaque ces stocks pour tirer de l'énergie. Si nous mangeons entre les repas, notre corps stocke et stocke et stocke : nous nous engraissassions ! Si vous avez faim entre les repas, cela veut probablement dire que vos repas ne sont pas assez denses en nutriments ou que vous ne mangez pas la bonne chose pour votre dosha. Aussi, écoutez bien votre corps : avez-vous vraiment faim, ou est-ce que c'est juste de l'appétit voire de l'ennui ?

Les fruits

Les fruits sont digérés plus rapidement que les autres glucides. Pour éviter une digestion alourdie, il est conseillé de manger les fruits 30 à 45minutes avant le repas. Cela n'est pas considéré comme un encas, car le corps est encore en mode "digestion" quand vous commencez votre repas, mais le fruit sera déjà sorti de l'estomac.

Les protéines

Nous avons tendance à manger trop de protéines dans notre alimentation occidentale. Sauf si vous faites beaucoup de sport, y inclut de la musculation, nous pouvons réduire la quantité de protéines que nous ingérons. Aussi, essayez de manger qu'une sorte de protéines par repas. Par exemple, mixer du tofu et des lentilles, digérés à des vitesses différentes, peut nuir à votre feu digestif.

Les repas

En Ayurvéda, le repas du midi devrait être le plus consistant et le dîner le plus léger : complètement le contraire de ce qu'on a tendance à faire en France. Bien sûr on peut faire des exceptions quand on va au restaurant ou qu'on mange chez ou avec des amis, mais au quotidien, essayez de garder le repas plutôt light le soir. Pour le petit-déjeuner, il est un repas très important aussi et devrait être léger, tiède ou presque chaud et plein de nutriments. Essayez de manger assis, sans ordinateur ou autre distraction ! Après le repas, faites quelques pas, cela va aider votre digestion.

Vous avez fait le test pour savoir quel.s dosha.s est/sont votre/vos dominant.s ? Alors demeurez à la lecture, le prochain article sera sur les aliments à prioriser et à éviter selon son doshas !

Vous avez manqué l'introduction à l'ayurvéda ? Vous la trouvez ici !

Envie d'apprendre des recettes ayurvédiques ? Alors joignez-vous à nous lors de l'atelier le 23 Novembre à Antibes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé !

Vous voulez rester informé des actualités de SpicyLia ? Aimez la page facebook et #suivez-moi sur Instagram !