parallax background

Kimchi et autres légumes fermentés

salade chou kale
L’été prend fin (même dans le sud), bienvenu à l’automne
10 octobre 2017
Pour bien commencer ma petite journée…
21 octobre 2017

Une recette de la Corée qui enrichi nos assiettes

J' avais déjà parlé de la fermentation dans mon premier article sur le sujet. Ici encore certains bénéfices pour la santé de la fermentation:

  • La fermentation pre-digère nos aliments ce qui les fait plus bio-accessble, c'est à dire le corps peut plus facilement en tirer les nutriments
  • La fermentaiton enrichie tout plan alimentaire et contient des micro-nutriments unique
  • Des anti-nutriments naturellement présente dans certains aliments (notamment légumes) sont détoxifiés et transformés en nutriments bienfaisants
  • Des cultures de Lactobacillales, présents dans certains fermentations (dont le kimchie)

Je connaissais rien du kimchi jusqu'à il y a quelques mois quand j'ai commencé à m'intéresser à la fermentation. En tant qu'autrichienne, je suis très familière avec la chou-croute, que j'adooooore. Mais on peut fermenter quasiment tous les légumes et j'ai essayé de trouver des nouvelles recettes. La première que j'ai testé était le kimchi, un condiment de la cuisine coréenne, basée sur du chou chinois et radis fermenté. Assez fort en goût quand il fermente déjà plusieurs semaines, il est facile à incorporer à des soupes ou salades, ou tout pot au feu. Plus jeune, donc après quelques jours seulement de fermentation j'aime le manger aussi sur du toast à l'avocat ou avec mon Muhammara.


On peut varier cette recette selon son goût, ainsi on n'est pas obligé de mettre de l'ail et du gingembre ou des piments. On peut ajouter plus de carottes et moins de poireau, du chou fleur, des topinambours, des betteraves, tout ce qui nous donne envie.

 

Kimchi coréen

Temps de préparation10 min
Temps pour macérer2 h
Type de plat: condiment, salade
Portions: 1 grand bocal

Ingrédients

  • 1 tête de chou chinois ou pak choï
  • 1 grand radis noir ou blanc, lavé et si nécessaire épluché
  • 2 carottes, lavées
  • 1 grand poireau
  • 1 bout de gingembre, la taille d'une phalange
  • 5 gousses d'ail
  • 1 à 3 piments rouges (selon si vous aimez manger très pimenté ou pas)
  • 40 g de poudre de paprika
  • 1 càs de Tamari
  • 500 ml d'eau
  • 4 càs de farine (blé ou riz)
  • 4 càc de sucre roux

Instructions

  • Couper le chou chinois en grandes lamelles. Verser dans un grand saladier et saler (2càc par 500g de chou). Le but ici est d'enlever le jus du chou, qu'on utilisera ensuite pour submerger tous les légumes. Laisser reposer le chou dans le saladier et mélanger de temps en temps, pour bien diffuser le sel
  • Râper les carottes et le radis. Couper le poireau en grandes rondelles et laver vigoureusement (on connait les bouts de terre qui se cachent dans le poireau)
  • Mélanger l'eau et la farine et mettre à bouillir. Ajouter le sucre et faire cuire en remuant jusqu'à ce que le tout commence à épaissir. Laisser refroidir.
  • Mixer le mélange eau-farine avec l'ail, le gingembre, les piments et la poudre de paprika.
  • Ajouter les légumes et la marinade au chou. Bien mélanger le tout.
  • Verser dans un bocal. Faire reposer à la lumière mais sans lumière de soleil direct pendant trois jours.
  • Après trois jours, sortir le bocal à l'extérieur (pour éviter d'empester votre espace de vie!!!) et ouvrir le couvercle pour laisser échapper le gaz.
  • Vous pouvez déguster le kimchi à partir de maintenant. Mais attention: il est assez fort ce kimchi donc je vous recommande de ne pas le manger en tant que salade mais plutôt comme condiment pour des soupes, des curry ou en accompagnement de légumes, riz ou tout autre plat.
  • Il se garde au frais pendant des mois. Le plus longtemps vous attendez pour le déguster, le plus fort sera son goût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 5 =